Mais qu’est-ce qu’ils ont contre les femmes ?

Mais qu’est-ce qu’ils ont contre les femmes ?
par Ettougourti Mohamed Ali
Contact

Article lu [post_views] fois au total

Deux opérations de la police et de l’armée, l’une à Kasserine à un barrage de contrôle, et l’autre hier à oued Ellil, Bilan : sept femmes descendues, tuées.
A croire que notre police et notre armée est misogyne.
Il s’agit , selon le porte-parole de la police d’une femme « Rambo » elle aurait poussé ses propres enfants, sa propre chair devant elle, Les prenant pour  bouclier humain,  kalachnikov au poing elle mitraille les forces de l’ordre.
 En état de légitime défense ces dernières n’ont   eu d’autre choix que de l’abattre.
Difficile à avaler cette couleuvre. 
Notre « xena » la guerrière, la sanguinaire, aurait- elle perdu la tête, son instinct maternel l’aurait empêché de sacrifier ses propres enfants. Quand bien même elle l’aurait fait, 
N’est-ce pas là un signe qui ne trompe pas de folie de nature à la disculper pour irresponsabilité de ses actes ?
 quid des autres quatre femmes tuées ont – elles aussi attaqué les forces de l’ordre ? Il s’agirait donc de cinq « Xena » plutôt  que d’une.
Enfin une dernière question, comment une femme intégriste, fondamentaliste, "takfiriste", qui ne supporte pas de voir le désir dans les yeux des hommes, se voile de la tête au pied, comment a-t-elle affronté des hommes tous aussi virils les uns que les autres, sexe au poing, pardon armes au poing ?
Comment   était – elle vêtue ? En  treillis de combat, 
En  jeans et t-shirt ou en "Jebba" et voile intégral ?
Parfois il m’arrive, lorsque je perds sommeil de tomber sur des chaines de télé réalité et de voir des opérations policières coup de poing. 
On voit des voitures de police partant au petit matin, après un court briefing du lieutenant,  et alors qu’il fait encore nuit. Roulant tout phares éteints, discrètement.  Armés de bélier et de torches, des ombres descendent des véhicules, glissent furtivement, longent les murs se cachent derrière les arbres, grimpent les escaliers à pas feutrés pour tomber sur les bandits   les cueillant en plein sommeil parfois en caleçon et petite tenue. C’est l’effet de surprise, qui permet sans coup férir d’éviter les massacres et les tueries inutiles.
Partir en grande pompe, en cortège toutes sirènes hurlantes, 
En grand tintamarre, attirant les badauds et autres curieux,  s’apparente plutôt au  grand show, qu’à une opération anti-terroriste bien menée. 
Loin de moi l’idée d’apprendre à nos valeureuses forces de l’ordre leur métier, mais je n’applaudis pas. 
Le porte-parole de la police se félicite qu’aucun enfant n’ait été tué, il aurait été en effet difficile de prétendre qu’un bambin , pas plus
haut qu’un kalachnikov  tenu à la verticale , a poussé sa mère devant lui et a commencé à tirer sur les forces de l’ordre…